Page de démarrage

Curriculum

Répertoire

Revue de Presse

Workshops / Projets

Fotos

Audio

Recommandations

Contact

Général:

 

General-Anzeiger Bonn

3 août 2000

« Le cinquième et dernier concert de l’Été de Piano 2000 dans la Salle de Musique de Chambre de la Maison Beethoven… était dédié à la France et réalisé par le pianiste – on remarquera au passage qu’il est également diplômé en chimie – Ulrich Roman Murtfeld, né en 1970 à Francfort-sur-le-Main. Murtfeld s’est consacré à la musique française plus récente et a présenté un choix d’œuvres de Maurice Ravel, Claude Debussy, Francis Poulenc et Henri Dutilleux.

Connaisseur exquis en particulier de l’impressionnisme, et doué de la capacité de créer et d’articuler des sons de manière adéquate, illustrative et différenciée en dominant, bien sûr, la technique requise pour jouer – Murtfeld l’a prouvé avec les pièces Oiseaux tristes et Une barque sur l’océan des Miroirs de Maurice Ravel et par six exemples des cahiers Préludes de Claude Debussy (parmi les quels Bruyères, Ondine et Feux d’artifice).

Interprétation pertinente aussi de quatre pièces des Promenades de Francis Poulenc – consciemment tenues, dans leur son, plus simples, mais mélodieuses et facilement accessibles, charmantes/humoristiques mais aussi pleines d’attraits Trois mouvements perpétuels du même compositeur.

A la fin, un véritable acte de puissance et de mémoire avec la sonate de l’année 1947 d’Henri Dutilleux (né en 1916) – très exigeante en musicalité, en sonorité, et en technique, des structures denses et en partie tout à fait modernes. Les mouvements particulièrement impressionnants ont été Lied et Choral et variations.

Vifs applaudissements, enfin et surtout après cette prestation imposante, et après deux morceaux hors programme… »